#AgrInnov229 : les trois innovations pour dompter les contraintes agricoles sont connues

Les jeux sont désormais faits. Tout est clair maintenant pour les finalistes du hackathon dont le but est d’innover pour améliorer les productions des agriculteurs et les aider à résoudre la plupart des problèmes auxquels ils étaient confrontés. Pari gagné pour Jinukun (1er), Souba (2ème) et ANS Lab (3ème ). Retour sur 3 jours de challenge riches en formations, en réflexions et en bonne ambiance.

Une sélection d’idées sur fond de pertinence, d’innovation, et d’impact

Au début, une centaine de soumissions reçues, les membres du jury ont vraiment eu du fil à retordre pour ce qui est des premières sélections à faire pour améliorer le travail fait par les hommes et femmes passionnés de TICs. Mais comme un choix s’impose, le jury a statué souverainement pour sélectionner les 10 équipes finalistes qui se présentent ainsi qu’il suit :

  • FAIRTRADE.FARM

FAIRTRADE FARM travaille à permettre aux producteurs d’écouler leurs marchandises grâce à une plateforme web. La stratégie est de créer et de maintenir le contact avec les consommateurs pour satisfaire leurs besoins

  • AG4ALL

#AG4ALL crée une application qui permet aux producteurs d’avoir la documentation et l’information sur les cultures agricolesVisage souriant avec des yeux en forme de cœur, les outils pour bien gérer sa production, et ceci même en langues locales.

  • SOUBA

SOUBA propose un dispositif autonome et automatique d’élevage de poisson qui permet d’effectuer l’élevage à domicile. La solution permet de prendre en charge tous les paramètres d’élevage (qualité de l’eau, alimentation de poisson).

  • Partners For Digital

L’équipe Patners for digital met en place une plateforme pour faciliter les échanges commerciaux entre les acteurs des différents Pôles Economiques Agricoles.

  • AgriChat

AgriChat conçoit une appli pour regrouper les acteurs agricoles par centres d’intérêts pour faciliter le réseautage et l’accès à l’information de qualité au sein du monde agricole.

  • WANRI STORE

Wanri Store permet aux agriculteurs de faire du #ecommerce avec la possibilité de livrer les produits dans de délais top au lieu indiqué par le client qui peut suivre l’itinéraire de son produit jusqu’à destination

  • DIGITAL REVOLUTION

Face à la crise de la transhumance, source de nombreux conflits entre agriculteurs et éleveurs, Digital Révolution propose un système, FARM-AI, qui pourra alerter les producteurs lorsqu’il y a intrusion sur leurs terres.

  • Jinukun

JINUKU veut créer une plateforme de vente en gros qui permet aux producteurs de travailler en synergie. Aux acheteurs, la plateforme permet de se procurer des produits de qualité.

  • Winnes

Les WINNES proposent une application mobile pour permettre aux producteurs agricoles ayant un smartphone de scnaner les symptômes maladifs d’une plante pour avoir une assitance-conseil audio auprès des professionnels

  1. ANS LAB

Ans Lab crée Touche 1application mobile pour les producteurs de soja du Zou et des Collines. Sur leur plateforme, les agriculteurs peuvent exposer leurs projets et bénéficier des crédits adaptés à leurs besoins, grâce aux Bailleurs.

Trois jours pour cogiter mais aussi pour vivre d’intenses moments de partages

Le hackathon proprement dit a débuté le mardi 03 novembre 2020 pour finir le 05 du même mois avec les équipes finalistes. Connexion internet, salle bien aérée, pause-café et déjeuner bien riches et variées, les conditions étaient créées pour permettre aux génies du numérique de se réunir pour travailler en équipes sur les projets, de peaufiner les idées avant la présentation des pitchs devant un jury hautement qualifié. Entre temps, dans la salle siégeait aussi 3 coaches pour accompagner les équipes, pour répondre à leur question, les former sur la prise de parole en public et surtout sur la nécessité pour eux d’adapter les idées aux besoins du terrain. C’est bien le lieu pour moi de rappeler que les différents projets devaient répondre spécifiquement aux contraintes rencontrées sur le terrain par les pôles économiques et agricoles PEA et qui handicaperaient leurs performances. Ces craintes sont de plusieurs catégories et se définissent entre autres comme les effets néfastes du changement climatique, le faible accès à la terre et autres facteurs clefs de production, la faible connaissance sur la fertilité des sols tout autant que le faible accès aux crédits agricoles et bien d’autres.

Des pitchs devant le jury, entre stress et gestion du temps de parole

Pour la petite histoire, le matin du jour du hackathon, le chef Programme de ACMA2 a rendu une visite surprise aux différentes équipes qui faisaient les derniers réglages avant l’arrivée des jurés. Il a posé une question simple aux équipes. « Etes-vous sûrs de remporter le premier prix ? » tous les représentants d’équipes ont répondu par l’affirmative. Le défi était donc au summum, et malgré le stress et la peur de ne pas convaincre le jury, les candidats étaient quand même accrochés à la foi de vaincre, cet optimisme dont tout entrepreneur a besoin pour affronter les réalités du terrain. Vint enfin le moment fatidique pour les candidats de passer à tour de rôle devant le jury pour faire leur exposé. Et pour cela ils devaient participer au tirage au sort. Après succession de leur passage, grand moment au cours duquel ils ont démontré avec forces arguments, éloquence et démonstrations axées sur les prototypes, le jury après avoir épuisé toutes les questions et les appréciations faites aux candidats, s’est retiré pour mieux préparer la délibération.

Visite de M. Constant DANGBEGNON, Chef Projet ACMA2/Bénin

10 finalistes pour 3 trophées : Moment ultime de stress et heure de triomphe

La salle de délibération résonnait au gré du battement de cœur des challengers. Jamais moment stressant n’avait été vécu pour chacun d’eux car au vu de la qualité des présentations, nul ne pouvait se prévaloir d’une victoire à l’avance. Ainsi donc, tous et toutes suspendues aux lèvres du jury, roulement de tambours… la fumée blanche venait de jaillir au dehors de la salle ! Le jury a délibéré et les lauréats sont connus ! Les trois solutions qui ont conquis le cœur du jury au point de mériter ses plus fortes sont dans l’ordre du classement Jinukun (1er), Souba (2ème) et ANS Lab (3ème ). Une victoire à savourer et un riche moment de triomphe pour faire baisser la tension qui tenait la salle en haleine.

AgrInnov229, que va-t-il se passer maintenant que les 3 lauréats sont connus ?

Au-delà des prix décernés aux trois lauréats (ordinateurs portables, tablettes, connexion internet…) les trois start-ups lauréates vont bénéficier d’un accompagnement technique et financier grâce à ACMA2 pour donner plus de maturité à leurs produits et obtenir les moyens permettant son déploiement pour le bien-être des agriculteurs. Les membres de JINUKUN, SOUBA et ANS LAB vont donc bénéficier d’un programme d’incubation d’une période allant de 3 à 6 mois au cours de laquelle ils feront les tests, prétests et même des phases pilotes pour déployer ces solutions auprès des acteurs agricoles.

Comme l’a rappelé le formateur des Jeunes en TIC de ACMA2, Romuald DJEGBENOU, AgrInnov229 se démarque dans la mesure où les start-ups vont bénéficier d’un mentoring pour développer un Business Model Plan pour la viabilité de leurs entreprises. Autrement dit, un programme d’incubation dont le but est de faire des bénéficiaires des leaders dans le développement de solution TIC dans le domaine agricole. Hâte de voir tout cela se matérialiser pour le bien-être de nos paysans et autres acteurs agricoles.

Emmanuel Ganse

Show CommentsClose Comments

Leave a comment