Ecrire pour illustrer ma passion ardente pour la littérature

Féru des belles-lettres, de la langue française, de la littérature pour faire simple, la première ligne éditoriale de mon blog est consacrée à des chroniques littéraires.  Le but recherché est de pouvoir insuffler l’esprit et l’amour de la littérature à tous les enfants d’Afrique et du monde et amener davantage de gens à rechercher le chemin des bibliothèques pour leur culture et d’autres à payer des livres pour lire et encourager les écrivains dans leurs efforts. En Afrique, il est difficile pour un auteur de vivre de sa plume. Je vais donc partager mes lectures romanesques sur ce blog et pousser les internautes à s’intéresser à la lecture et à l’achat des livres. Aussi, je compte révéler des écrivains béninois, d’Afrique et pourquoi pas du monde à travers des interviews avec eux sur leur vie et leurs œuvres. L’objectif d’une part est de créer par la diffusion de ces interviews une connexion entre maison d’édition et jeune écrivain et écrivain en quête d’éditeurs et d’autre part, c’est surtout amener les apprenants à devenir des férus de littérature.

Promouvoir les droits de l’enfant

Ma seconde ligne éditoriale vise à faire du blog un espace pour défendre les sans-voix. Plus valeureux que toutes les richesses de ce monde, les enfants sont d’une couche que nul ne doit ignorer. Mais ces enfants, dons de la nature, cadeaux du ciel et bénédictions de Dieu et des dieux, devraient jouir des mêmes droits sans distinction de sexe, de race, de religion ou de langue. Malheureusement, tel n’est pas encore le cas et on constate de nombreuses violations de leurs droits fondamentaux, telles que la traite et l’exploitation économique, les mariages précoces, etc. Pour y remédier, l’idée m’a été donnée par Unicef Bénin d’incliner ma plume vers ces âmes innocentes, pour chanter au monde quels sont leurs droits à travers la vulgarisation du Code de l’enfant en vigueur au Bénin et la Convention relative aux droits de l’enfant. Et surtout de mettre l’accent sur quelle éducation on leur doit inculquer. En réalité, qui pensera à eux si ce ne sont nos parents et surtout nous, jeunes ? Cesser de penser à eux, c’est on ne peut plus programmer la vraie fin du monde. Emmanuel Ganse alias EmMolière  
Show CommentsClose Comments

0 Comments

  • Boniface
    Posted novembre 11, 2017 at 8:37 0Likes

    Courage pour cette nouvelle aventure

    • Emmolière
      Posted novembre 11, 2017 at 11:18 0Likes

      Merci beaucoup à vous. J’espère que vous allez vous abonner au blog pour les actualités futures.

  • Taranée
    Posted janvier 27, 2018 at 8:28 0Likes

    Je suis fasciné par les raisons qui te poussent à écrire ! C’est une action louable et je sais que tu atteindras ton but à force de détermination et de persévérance. Bravo !

    • Emmolière
      Posted janvier 29, 2018 at 10:02 0Likes

      Merci beaucoup très chère, Taranée pour ton passage sur cet espace. Vois moi ravi de tes mots à mon endroit !

Leave a comment